La vignette écologique

La vignette « écologique », qui identifie les véhicules en fonction de leur niveau de pollution, est fortement conseillée à Paris depuis ce 16 janvier 2017.

Depuis le 16 janvier 2017, les véhicules circulant à Paris doivent présenter sur leur pare-brise l’autocollant de couleur correspondant à leurs émissions polluantes. Ce certificat baptisé Crit’Air permet d’identifier les véhicules en fonction de leur niveau d’émission.

Les véhicules concernés sont les voitures bien sûr, mais aussi les deux et trois roues, les quadricycles, les poids lourds et les autobus.

Cette vignette écolo n’est pas obligatoire …. Cependant, les nouvelles règles de circulation, mises en place par la mairie, sont assez contraignantes ! En particulier, les véhicules considérés comme les plus polluants -c’est-à-dire les véhicules anciens- ne peuvent plus circuler pendant les jours de semaine dans Paris intramuros, devenue la 1ère « Zone à circulation restreinte » (ZCR).

la vignette écolo

Un certificat « qualité de l’air », pour quoi faire ?

Les véhicules possédant une pastille bénéficient d’autorisation particulière de circulation, en fonction de la couleur de la pastille pour :

  • circuler dans les ZCR (uniquement Paris intramuros pour le moment)
  • obtenir des conditions de circulation privilégiée en cas de pic de pollution

Quelle vignette retenir pour votre voiture ?

Il est prévu six catégories de vignette :

  • Verte : pour les véhicules électriques et à hydrogène.
  • Violet – Classe 1 : elle comprend les véhicules à gaz et hybrides rechargeables mais aussi à essence conformes aux normes Euro5 et Euro6, c’est-à-dire mis en circulation à partir du 1er janvier 2011.
  • Jaune – Classe 2 : qui regroupe les véhicules diesel Euro5 et Euro6 (à partir du 1er janvier 2011) ainsi que les véhicules essence Euro4 (entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus).
  • Orange – Classe 3 : elle concerne 43% des voitures particulières. On y trouve les véhicules au diésel Euro4 (entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus) et les véhicules essence Euro2 et Euro3 (entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005 inclus).
  • Marron – Classe 4 : elle n’englobe que des véhicules diésel, ceux dotés d’un moteur Euro3 (entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 inclus).
  • Gris – Classe 5 : elle inclue les véhicules diesels Euro2 (entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000 inclus).

Attention aux restrictions de circulation

Vous l’aurez sans doute noté, les voitures datant d’avant 1997, qui représentent pourtant 9% des voitures particulières en France, sont, quant à elles, carrément exclues de la classification. Les rues de Paris intramuros leur sont donc interdites du lundi au vendredi et de 8 heures à 20 heures (les Bois de Boulogne et de Vincennes ainsi que le périphérique ne sont pas concernés par ces interdictions).

A partir du 1er juillet 2017, cette interdiction de circulation s’étendra aux véhicules particuliers diesels et aux véhicules utilitaires légers mis en service avant le 1er janvier 2001.

Quelles sanctions encourrez-vous ?

La vignette écologique n’est pas obligatoire : « C’est une démarche volontaire (…) chacun est libre de prendre un certificat ou non », a annoncé le ministère de l’Environnement. Cependant, dans la mesure où seuls certains véhicules seront autorisés à circuler dans les zones de circulation restreinte ou lors des pics de pollution, il est très conseillé de s’en munir pour circuler à Paris !

Le non-respect des restrictions de circulation sera en effet sanctionné par une amende de troisième classe pour les véhicules légers. Le PV s’élèvera à 68€ (minorée à 45€ et majorée à 180€).

La sanction sera de quatrième classe pour les poids lourds, les bus et les autocars.

Comment obtenir sa vignette et combien coûte-t-elle ?

Rendez-vous pour cela sur le site ministériel dédié : http://www.certificat-air.gouv.fr. Un simulateur vous permettra de connaître la classe environnementale de votre véhicule. Il vous suffira de renseigner son type (voiture particulière, véhicule utilitaire léger, motocycle, cyclomoteur…), son carburant et sa norme Euro (indiquée en case V9 sur les cartes grises SIV).

Vous pourrez ensuite passer commande via l’onglet « Demander son certificat ». Munissez-vous de votre carte grise pour renseigner : l’immatriculation, la date de certificat d’immatriculation (champs « I ») et le numéro de formule (au verso en caractères gras, il commence par l’année d’édition du titre).

Le paiement s’effectue en ligne : « Le prix de la pastille est fixé à 3,70€ auxquels s’ajoute le montant de l’acheminement par voie postale. Pour un envoi en France, cela revient à 4,18€ ». Le certificat Crit’Air vous sera expédié par voie postale à l’adresse qui figure sur la carte grise du véhicule.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s